Coronavirus et marchés publics : Le point sur la situation » Wanao
05 59 01 30 70

Coronavirus et marchés publics :
le point sur la situation

La crise liée à la pandémie a eu des répercussions importantes sur les marchés publics. Trois mois après le début du confinement, nous avons pu effectuer un premier bilan et esquisser les tendances qui se dessinent sur les mois à venir. L’anticipation des actions à mener à la rentrée sera primordiale pour assurer une relance économique à la hauteur des pertes enregistrées durant le confinement.

MAJ le 16/06/2020

Coronavirus, élections et congés d’été :
Un contexte délicat pour les instances publiques

Une année électorale n’est traditionnellement pas propice au lancement d’appels d’offres publics. Mais le confinement et le report des élections municipales dans l’entre-deux tours a gelé la plupart des projets des collectivités. Les chiffres références cités dans cet article sont ceux de 2019 et de 2014, année des dernières élections municipales.

Notre équipe de production, qui capte l’intégralité des sources de publications françaises, fait état d’une forte diminution du volume d’annonces passées par les organismes publics entre les mois de mars et de juin. En effet, la baisse se situe à 59% par rapport à 2019 et de 50% par rapport à 2014. Cette chute spectaculaire peut paraître logique si nous tenons compte du contexte pandémique ayant provoqué une instabilité politique inédite dans la plupart des collectivités. Selon les premiers indicateurs de ce début de mois de juin, il semblerait que seuls les marchés de première nécessité continuent à être publiés. Il y a fort à parier que le retour à la normal s’effectuera après le deuxième tour des élections municipales, voir même après les vacances d’été.

rectificatifs publiés durant le confinement

Une rentrée chargée d’opportunités

La rentrée de septembre sera à surveiller de près par tous les opérateurs économiques. 

3 indicateurs permettent d’espérer une reprise massive de l’activité des marchés publics à la rentrée :

  1. Le retour à la normale dans les institutions
    Le contexte politique instable localement et le confinement ont provoqué une baisse sans précédent des publications d’annonces (en moyenne, 1000 publications quotidiennes en moins durant 3 mois par rapport à 2014). Cela représente un grand volume d’annonces pouvant être publiées à la rentrée, une fois la situation politique stabilisée.
  2. Le report massif des dates de clôture
    Au cours du confinement, 35000 additifs et rectificatifs ont été publiés contre 14500 en 2019 et 5200 en 2014. La majorité de ces rectificatifs sont des reports de date de clôture.
  3. Une saisonnalité favorable
    Septembre et octobre sont traditionnellement des mois importants
    en terme de volume d’appels d’offres. Cela pourrait être particulièrement le cas cette année.

Wanao Web, notre logiciel de gestion des marchés publics, et toutes nos équipes restent mobilisées pour vous assurer une information précise et de qualité afin de vous aider à anticiper cette reprise attendue de tous.

 

Le graphique ci-dessous présente tous les marchés publics passés par tous les acheteurs publics (hôpitaux, collectivités, état…). Les annonces parues dépendent beaucoup de votre secteur d’activité.

Annonces captées (BOAMP, JOUE, Web, PQR)

Additifs et rectificatifs

discutons de
votre projet

Il est souvent difficile de mesurer tout le potentiel offert par les Marchés Publics.
Nous le constatons au quotidien et c'est pourquoi nos conseillers sont à votre disposition pour échanger sur les opportunités que vous offriront nos solutions.