05 59 01 30 70

Quelle différence entre un appel d’offres public et privé ?

Lorsqu’il passe un appel d’offres, un acheteur exprime un besoin auprès de fournisseurs potentiels par le biais d’une mise en concurrence. Cet appel d’offres peut prendre de nombreuses formes et répond au besoin du commanditaire d’acheter aux meilleures conditions selon ses propres critères : qualité, prix, technique… On distingue souvent deux formes d’appels d’offres : les appels d’offres publics et privés.

Qu’est-ce qu’un appel d’offres public ?

Les appels d’offres publics (ou marchés publics) sont des mises en concurrence émises par des acheteurs publics (mairies, hôpitaux publics, EHPAD, lycées…). Ces consultations sont publiées sur des profils d’acheteurs. Au-delà d’un certain montant appelé seuil de procédure, ces annonces sont même obligatoirement publiées sur des supports officiels (BOAMP, JOUE, JAL, sites concentrateurs…).

Les appels d’offres publics sont extrêmement surveillés et réglementés. Ils sont régis par le code de la commande publique qui fixe les règles de passation et d’exécution des marchés.

Pour aider le candidat à répondre au marché selon les exigences de l’acheteur, celui-ci est tenu de mettre à disposition de tous un règlement de consultation (DCE) qui fixe les règles spécifiques pour le marché.

Qu’est-ce qu’un appel d’offres privé ?

Concernant les appels d’offres privés, l’acheteur organise librement sa consultation. La mise en concurrence des entreprises candidates est libre et l’attribution du marché soumise à la seule décision de l’acheteur, sans qu’il n’y ait de cadre imposé. Il convient donc d’être identifié par l’acheteur si vous souhaitez candidater à son appel d’offres.

appels d'offres marchés publics services et conseil

Les 3 principales différences entre un appel d’offres public et privé

Les principales différences entre les appels d’offres publics et privés se situent au niveau de l’encadrement des procédures :

1 – Publication des appels d’offres

Lors du lancement de l’appel d’offres public, l’acheteur est tenu d’en faire la publicité sur des plateformes officielles. De son côté, un acheteur privé peut s’adresser directement aux entreprises dont il veut obtenir une offre en lui envoyant son cahier des charges.

Si vous ne possédez pas un solide réseau d’affaire, l’appel d’offres public est un bon moyen de vous faire référencer en bénéficiant d’un cadre juridique favorisant l’égalité de traitement. Vous pouvez trouver les appels d’offres grâce à une veille sur les marchés publics, ou choisir de vous doter d’un logiciel de gestion des appels d’offres.

2 – Attribution et exécution du marché

L’attribution et l’exécution d’un appel d’offres public sont très encadrées. Le respect strict des règles et critères de sélection fixés par l’acheteur dans le DCE vous donne une réelle chance de succès. L’attribution des appels d’offres privés est soumise à la libre appréciation de l’entreprise soumissionnaire. Durant le marché, l’exécution du marché est elle aussi plus souple.

Le cadre juridique qui régit les appels d’offres publics peut les rendre inaccessibles aux non-initiés qui préfèrent la souplesse des appels d’offres privés.

3 – Paiement

Dans un appel d’offres privé, il convient de vérifier la cohérence de la consultation et de la capacité de l’acheteur à garantir le règlement des prestations demandées.

Bien meilleures élèves que par le passé, les administrations publiques ont raccourci leurs délais de paiement qui faisaient auparavant fuir de nombreux candidats.

Remporter un appel d’offres public vous confère une garantie de règlement, gage de sécurité pour votre entreprise.

DISCUTONS DE
VOTRE PROJET

Il est souvent difficile de mesurer tout le potentiel offert par les Marchés Publics.
Nous le constatons au quotidien et c'est pourquoi nos conseillers sont à votre disposition pour échanger sur les opportunités que vous offriront nos solutions.

COMMENT POUVONS-NOUS VOUS CONTACTER ?

Pages internes

« * » indique les champs nécessaires